Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp

Après quelques semaines de présence sur Clubhouse, je voulais partager avec vous quelques idées sur l’animation des rooms, car si c’est la promesse de votre titre qui attirera l’audience, c’est bien votre animation et les échanges entre les speakers qui la retiendront.

🔴 La promesse

Voyez la room et Clubhouse comme un outil pour raconter des histoires, partager avec d’autres vos centres d’intérêts, vos questionnements et surtout créer du lien. Comme les premières secondes d’une vidéo sont primordiales pour attirer l’attention de l’internaute, il faut prêter une attention particulière à l’écriture du titre. Il faut se démarquer. Dès que l’audience sera connectée, c’est la « mécanique » de l’animation et la qualité des échanges qui la retiendront. Si vous choisissez de programmer votre room, la description vous donnera la possibilité de détailler votre intention et d’ajouter des co-modérateurs. Il est de bon ton de les prévenir avant de renseigner la fiche de l’évènement. Ils n’ont en effet pas la possibilité de se retirer de la programmation.

🔴 Le démarrage

Ca y est, vous vous lancez. Votre première room démarre. N’ayez pas peur. C’est votre moment, profitez. Vous stressez ? C’est normal. Aujourd’hui la communauté est bienveillante, tout le monde teste des formats et s’essaie à l’animation. Vous allez sans doute faire des erreurs  mais ce n’est pas très grave.

Si vous programmez la room, je préconise de la lancer quelques minutes avant. C’est un temps qui permet d’accueillir l’audience, de leur proposer de  « pinger » leurs contacts pour les inviter dans la room. Commencez bien à l’heure, n’oubliez pas que lorsqu’il accède à la fiche de votre événement, l’utilisateur a la possibilité d’ajouter la room à son agenda google. Ainsi, certaines personnes se connecteront pile à l’heure.

Présentez-vous en quelques mots et invitez vos modérateurs à faire de même. C’est un moment qui peut paraitre long. N’oubliez pas que les premières personnes à vous rejoindre sont certainement celles qui seront notifiées et qui vous suivent déjà ou encore celles qui se sont inscrites à l’évènement. Il est donc fort probable qu’elles sachent qui vous êtes. Attention à veiller à ce que votre présentation en soit pas trop longue. Votre bio est faite pour ça. Renseignez-là correctement et invitez l’audience à la découvrir si elle souhaite en savoir plus sur vous.

🔴 Inviter l’audience sur scène

Si vous avez programmé votre room, il est probable que vous ayez ajouté des co-modérateurs. Leur réseau verra apparaitre votre room sur sa page d’accueil. Une fois les présentations faites, en fonction de votre thème, vous allez installer le propos. N’oubliez pas que l’audience commence à se connecter et elle doit savoir de quoi on parle. Votre description d’évènement n’est pas visible directement lorsque l’on accède à votre Room. Le seul endroit où la description est visible, c’est dans le calendrier.

Je pense qu’il est bon de prendre le temps de poser l’échange avant de proposer à l’audience de monter sur scène. Une fois que vous serez prêt, invitez l’audience à interagir avec vous. A contrario, si vous êtes seul, vous pouvez choisir d’inviter l’audience à vous rejoindre dès le début, vous vous sentirez moins seul.

🔴 Gérer le temps de parole

Voilà un point très important pour garder votre audience et vos speakers. Si l’on comparait une room à une vidéo, on parlerait de rythme narratif. Il est donc important de s’écouter, mais le modérateur peut couper la parole avec bienveillance évidement, pour recentrer la discussion sur le thème. Ce n’est pas toujours évident, mais c’est vous qui établissez les règles du jeu, vous êtes garant du bon déroulement de la discussion.

N’oubliez pas que c’est une discussion ouverte, c’est vous l’animateur. C’est donc vous qui organisez la prise de parole et gérer les réactions des uns et des autres. Petite astuce: écrivez quelques notes sur un papier pour pouvoir revenir sur une idée évoquée par un speaker si nécéssaire et éviter les « blancs » dans la discussion.

Parfois, vous allez devoir couper des speakers trop long. Il faut le faire de manière intelligente et bienveillante. Soyez naturel. C’est vous le chef d’orchestre ne l’oubliez pas. Ouvrez votre micro, laissez entendre des sons d’acquiescements et préparez-vous à le couper. Vous pouvez par exemple soit le remercier en mettant en avant une des idées qu’il vient de partager, soit proposer à un autre speaker de donner donner son sentiment sur le sujet pour alimenter le débat. Les monologues peuvent parfois être passionnant. Pensez à celles et ceux qui écoutent.

🔴 Faire redescendre dans l’audience

En fonction de votre sujet et de vos intervenants, c’est un mode de fonctionnement que vous pouvez choisir, cela laisse de la place pour que l’audience monte sur scène. Gardez à l’esprit que cela peut paraitre un peu violent pour la personne qui vient de s’exprimer si vous la rebasculer dans l’audience. Elle ne comprendra pas forcement pourquoi elle ne peut pas rebondir sur la réponse qui lui sera faite.

Reduire le nombre de speakers sur scène peut aussi inciter l’audience à monter sur scène.

🔴 L’importance de la voix et de l’identité sonore

Si vous animez des rooms de manière récurrente, pensez à vous équiper d’un micro de bonne qualité. L’utilisation de sons pour créer une ambiance sonore peut aussi vous aider à vous démarquer et créer votre propre identité sonore.

Si vous n’avez pas de compétence en matière de design sonore, des applications comme Bandlab vous permettront de créer relativement facilement des boucles, des jingles ou des tapis sonores.

Vos rooms seront donc personnalisées et créeront un « cocon » pour celles et ceux qui vous écoutent.

🔴 La durée de votre room

Comme pour les vidéos sur internet, il n’y a une durée idéale. J’ai testé 10, 45, 60, 90 minutes. Elle dépendra de plusieurs facteurs: votre sujet bien évidement, mais aussi  votre disponibilité et celle de vos “invités”. Le temps passe vite sur Clubhouse… Régulièrement, de nouvelles personnes se connectent, montent sur scène et interagissent avec vous, donc la discussion peut-être sans fin. C’est à vous de conclure au moment opportun. C’est aussi important pour celles et ceux qui vous ont écoutés depuis le départ, surtout si vous aviez si vous aviez annoncé une durée.

🔴 C’est le moment de se quitter

Personnellement, je conclue sur une touche musicale. Je l’utilise aussi pour inviter l’audience à suivre celles et ceux qui sont sur scène .

En résumé, n’ayez pas peur de vous lancer et amusez-vous. Bonne découverte 🙂

Ecoutez la Roomcast
Listen on Apple Podcasts
Sébastien Meunier

Sébastien Meunier

Dans le domaine de l'audiovisuel depuis plus de 20 ans, je m'intéresse à l'innovation et à la transformation des médias. Curieux de nature, j'aime expérimenter et transmettre ma passion pour les nouveaux formats.