Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp

Depuis près d’un an, nous passons beaucoup de temps sur les applications de visioconférences (Teams, Zoom, Webex …) . Que se soit pour suivre un webinaire, participer une réunion ou encore faire un simple call, on s’aperçoit que l’utilisation de ces “nouveaux” outils a un véritable impact sur notre état d’esprit. L’université de Stanford a d’ailleurs récemment publié une étude sur le sujet. Mais alors comment aborder ses interventions différemment, les rendre plus dynamiques et moins fatigantes à suivre. Je vais partager avec vous quelques solutions pour les transformer en véritable contenu audiovisuel.

🔴 Un peu d’équipement

Celles et ceux qui me suivent savent combien je suis tombé sous le charme de l’ATEM Mini. Le petit boitier de Blackmagic est un véritable outil de production audiovisuelle. C’est ce que l’on appelle dans le domaine du Broadcast un mélangeur vidéo, vous allez pouvoir mixer des sources vidéos HDMI, insérer des éléments graphiques ou encore exploiter un fond vert. L’outil intègre aussi 2 entrées audios et une console de mixage virtuelle. Un des gros avantages de la solution est qu’elle se comporte comme une simple webcam pour vos applications de visio. La mise en oeuvre sur votre ordinateur est donc assez simple. Vous trouverez en bas de cet article le détail de la configuration que j’utilise pour les cours et les webinaires que je réalise.

🔴 Le Storytelling

C’est le nerf de la guerre. Pour se différencier de l’éternelle présentation de slides Powerpoint et de la problématique du regard fuyant, vous allez devoir penser votre intervention comme histoire à raconter et la scénariser. Pour garder une bonne dynamique d’animation, je préconise de réaliser votre présentation debout. Il vous sera plus simple de garder de l’énergie et conserver l’attention de votre audience comme vous le feriez dans une réunion en présentiel.

Vous l’aurez remarquer, trop souvent les intervenants ont un regard fuyant et vous donne l’impression de ne pas s’adresser à vous. C’est pertubant non ? Le lien que vous allez devoir créer pour capter votre audience passe aussi par le regard. Ne regardez plus votre image mais l’objectif de votre caméra. Adressez-vous directement à votre auditoire.

Un bon moyen pour rendre votre présentation interactive est d’intégrer des applications comme Wooclap ou encore QRuiz. Le collectif Bouton Suite a regroupé tout un tas d’outils pour animer ses formations. Certains vous aideront pour vos visios.

🔴 Sortir les grands moyens

En fonction du matériel que vous utiliserez autour de l’Atem Mini, vous pourrez changer d’axe caméra et utiliser des sources vidéos différentes (GoPro, Ordinateur, Smartphone…). Sur l’appareil, vous avez un certain nombre de boutons qui vous offrirons la possibilité de faire votre mise en image. Comprenez faire votre réalisation, une peu comme dans un régie de télévision. Mais rapidement, vous serez limités. Rappelez vous que vous serez seul pour animer votre live et faire sa réalisation. Alors il va falloir simplifier l’exploitation de votre dispositif technique.

Vous allez fabriquer des macros qui automatiseront certaines actions. Grâce à elles, il vous sera donc plus facile de piloter l’ATEM Mini et donc de vous concentrer sur votre prise de parole. Pour lancer les macros, vous utiliserez l’application Companion (Voir récapitulatif en bas d’article) et une tablette. Des tutoriaux existent sur le sujet pour les fabriquer à la main, mais le logiciel fourni avec l’ATEM permet l’enregistrement des macros de manière simple. Ensuite, à l’aide d’un simple éditeur de texte, vous modifierez le fichier de configuration pour ajuster vos paramètres de macros.

🔴 L’importance du son

Avoir un bon son, faire en sorte que vos interlocuteurs entendent clairement votre voix est primordial et ça fera la diférence. Si le minimum acceptable est d’utiliser un micro-casque sur un ordinateur, avec l’Atem Mini vous pourrez utiliser des micros de meilleures qualités. Pour ma part, si je présente debout, j’utilise un wireless go, un micro sans fil de chez Rode et en position assise, un micro cravatte de la même marque.

🔴 Entrez dans la lumière

Soignez votre arrière plan, votre décor. Il est important d’être bien éclairé. J’utilise un LedPanel de chez Neewer. Là aussi c’est une bonne méthode pour vous différencier des autres participants. Créez donc une ambiance pour embarquer les spectateurs. Si vous choisissez d’utiliser un fond vert, choississez bien votre fond virtuel, ne prenez pas des photos de vacances ou les thêmes par défaut des logiciels de visio.

Si vous n’avez pas opter pour l’achat de matériel, cela reste tout de même onéreux, de solutions sont possibles pour améliorer votre image comme présenté dans la vidéo ci-dessous.

Prêt(e)s à devenir un Rockstar de la visioconférence ?

🔴 Ma configuration matérielle

1x Atem Mini

1x Rode Wireless GO

1x Écran informatique avec entrée HDMI

1x Haut parleur avec entrée Jack

1x Behringer UFO202 (qui permet d’envoyer le son de l’ordinateur dans l’Atem tout en ayant un retour son sur l’enceinte)

1x Tablette tactile pour piloter les macros

1x MacBook ou Pc

1x application Companion de BitFocus pour piloter les macros de l’ATEM depuis la tablette

1x appareil photo Canon 600D avec Magic Lantern

1x iPhone avec adaptateur Lightning/HDMI

1x Télécommande Logi

1x Caméra Gopro

2x trépieds photos

1x Panneau Led pour l’éclairage

Quelques Câbles 🙂

Si vous voulez connecter son iphone sur votre ATEM sans fil : avec le boitier Mirascreen K6, vous transformerez votre smartphone en caméra sans fil.

Ecoutez la Roomcast
Listen on Apple Podcasts
Sébastien Meunier

Sébastien Meunier

Dans le domaine de l'audiovisuel depuis plus de 20 ans, je m'intéresse à l'innovation et à la transformation des médias. Curieux de nature, j'aime expérimenter et transmettre ma passion pour les nouveaux formats.